Publié par Laisser un commentaire

Se protéger du soleil

Se protéger du soleil en randonnée

Source de chaleur et de lumière avec un certain effet antidépresseur, la lumière solaire peut aussi brûler, y compris dans des conditions d’apparente fraîcheur climatique. Sont particulièrement concernés les jeunes enfants et les personnes au teint clair. Se protéger du soleil est essentiel

Se protéger du soleil

La prévention passe surtout par le port de chapeaux et de vêtements clairs ainsi que par l’application de crèmes ou sprays solaires sur les zones découvertes. Pensez aussi à la réflexion du rayonnement sur les surfaces claires (neige, rochers ou sables blancs). Il y a plusieurs sortes de produits de protection solaire :

  • Les crèmes solaires sont en général un peu plus efficaces que les sprays car on peut en tartiner une couche plus épaisse, par contre ça graisse les doigts et c’est un peu moins propre.
  • Les protections chimiques et minérales sont équivalentes en efficacité, les minérales sont mieux tolérées chez les peaux très sensibles mais donnent un effet brillant.
  • Les indices de protection (IP, FPS ou SPF) ne sont pas directement proportionnels aux taux d’UV bloqués. Une crème d’indice 30 bloque 97% des UVB, contre 98% pour un indice 50. Il n’y a pas de quantification du blocage des UVA.
  • Pour les bébés, il faut rechercher les formulations les plus simples possibles, sans parfum. Attention : mettre de la crème solaire, même en grande quantité, ne vous blinde pas complètement contre le soleil. Le port de crème ne doit pas vous encourager à vous exposer déraisonnablement.

Les produits photosensibilisants

Les produits photosensibilisants sont contre-indiqués avec l’exposition solaire. La photosensibilité peut prendre la forme d’une réaction phototoxique, sorte de gros coup de soleil d’apparition rapide, ou d’une photoallergie, parfois d’apparition différée, qui comporte éruptions cutanées et démangeaisons. Selon le cas, il faut éviter soit le photosensibilisant, soit le soleil ! Sont photosensibilisants connus

  • Les huiles essentielles et les extraits végétaux en général, présente dans certains cosmétiques, la plupart des parfums, certains déodorants, certains anti-moustiques…
  • L’alcool (en application locale),
  • Le rétinol, le triclosan et d’autres anti bactériens.
  • Des médicaments. Il y en a plus d’une trentaine parmi ceux couramment prescrits ou en automédication. Lisez bien les notices ! Voici une liste complète qui date de 2011
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 − sept =